fbpx

Le blogue des experts

Actualités et conseils

Trois choses importantes à savoir sur l’amélioration continue

DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL | NOVEMBRE 2020

L’amélioration continue est, à la base, un processus opérationnel qui vise à minimiser les sources de non-productivité également appelées les « sources de gaspillage ». À travers les années, ce processus opérationnel s’est transformé. Voici donc les trois éléments importants à retenir sur l’amélioration continue.

1. Une philosophie organisationnelle

L’amélioration continue provient de la théorie du « Lean manufacturing ». À son origine, cette méthode de travail était utilisée dans le secteur manufacturier afin de maximiser la production tout en limitant le gaspillage. Ce concept ayant évolué, il s’agit maintenant d’une forme de culture organisationnelle. Cette culture encourage l’ensemble des parties prenantes d’une organisation à remettre en question leurs méthodes de travail et à mettre en place des changements dans le but d’être une entreprise performante. Il est donc possible d’appliquer cette philosophie organisationnelle dans tout type de secteur.

2. Sept sources de gaspillage

Afin d’être une organisation en constante évolution, celle-ci doit développer le réflexe d’identifier les diverses sources de non-productivité pouvant se trouver dans son milieu de travail.

  • Surproduction:
    Produire en trop grande quantité, ce qui peut rendre le processus obsolète.​
  • Stockage:
    Conserver un trop grand inventaire. L’entièreté des stocks ne peut être utilisée, il y a donc un risque de perte.​
  • Défauts ou erreurs:
    Gaspillage provenant d’erreurs ou d’oublis. ​
  • Déplacements inutiles:
    Mouvements inutiles pouvant être reliés aux outils et matériaux disponibles hors du poste de travail.​
  • Inefficacité:
    Tâche du processus qui représente une source de non-valeur ajoutée pour un client. Mauvaise utilisation des ressources.​
  • Attente ou délai:
    Gaspillage provenant d’interruptions et d’évènements imprévisibles. L’attente peut notamment provenir d’une mauvaise gestion de la production.​
  • Mouvements inutiles:
    Manque de standardisation dans les procédures. Mouvements excessifs ou répétitifs pour manipuler des outils de travail.

3. Outil d’accompagnement

Pour mettre en place une telle culture organisationnelle, des outils peuvent être utilisés afin de développer ce mécanisme de réflexion. Un outil qui peut vous être proposé est la Roue de Deming (PDCA). Cet outil permet de valider et d’assurer la qualité du processus d’amélioration continue.

  • Planifier (Plan) :
    • Identifier les nouveaux processus.
    • Établir les besoins et les objectifs souhaités.
    • Créer un plan d’action.
  • Réaliser (Do) :
    • Mettre en œuvre le plan d’action.
  • Vérifier (Check) :
    • Vérifier et analyser les résultats en fonction des objectifs de départ.
  • Agir (Act) :
    • Fin du cycle initial et début du prochain cycle.
    • Ajuster et améliorer le prochain cycle en fonction du déroulement du précédent.

Le cycle continue ainsi en boucle dans l’optique d’améliorer continuellement les processus de l’organisation.

 


En collaboration avec

Sarah Myre Bourgault
Conseillère en développement organisationnel

«Nous sommes fiers d’arborer le sceau Concilivi qui démontre une belle évolution dans le monde du travail».

Téléphone :
(418) 622-1001
1 (855) 837-9142

Heures d'ouverture :
Lundi au vendredi
8h30 à 16h30

Extranet

Suivez-nous !

Share This